SLIDER

WELCOME TEXT

Ici, on parle de ce qui est beau, de la mode à la musique, en passant par les voyages et la photographie... depuis 2011 !

NEWSLETTER

vendredi 26 août 2016

La thérapie par le vide


On en va pas se mentir : on a acheté cette paire d'escarpins parce qu'elle était jolie et qu'on avait 15 minutes à perdre chez Zara mais on ne la portera jamais puisqu'on est tout le temps en baskets et que même à plat, il nous arrive d'avoir mal aux pieds...
Récemment, que ce soit en déco lors de mon dernier déménagement ou en mode, j'ai vidé tout ce que je pouvais. 
J'ai trié, organisé, jeté, retapé, donné, vendu tout ce qui me sortait par les yeux parce que :
- ça me rappelait ma vie d'avant (meubles, photos, objets déco, fringues, ...)
- ça prenait de la place inutilement (vieux papiers administratifs qu'on garde "au cas où")
- ça me rappelait que j'avais pris des fesses (fringues datant de 2009 environ)

Déjà, j'ai dû apprendre à faire ce tri et à me débarrasser de certaines choses. Ce n'est pas inné et parfois, c'est même une manie familiale que de garder des trucs inutiles.
Par exemple, je n'arrive pas à jeter les bocaux en verre. Je me dis que ça peut toujours servir pour faire des conserves (je n'en ai jamais fait évidemment), des pots de fleurs, des Tupperware un peu plus classes, des contenants pour mes pâtes à tartiner maison, ...
Certes, c'est utile mais pas la peine d'en garder 30. Lorsque mes amis Alice et Etienne se sont mariés, ils m'ont demandé si je pouvais garder des bocaux en verre vide pour faire leur déco de table. J'ai été très libérée de me débarrasser utilement de ces envahisseurs en verre et eux, très contents d'avoir tous leurs pots de fleurs d'un coup.

Pour les fringues, il faut savoir le faire. Toujours avec Alice qui voulait trier son dressing récemment, je lui ai conseillé la méthode simple du "4 tas" :
- 1 tas avec les vêtements que tu portes, qui te vont, dans lesquels tu te sens bien et mise en valeur.
- 1 tas avec ceux que tu trouves beaux mais que tu as porté une fois (ou un certain temps) et que tu ne portes plus aujourd'hui, que tu gardes juste parce que c'est beau et/ou sentimental.
- 1 tas à donner à des associations (car c'est démodé, ça ne te va plus, ... mais c'est encore en bon état).
- 1 tas à jeter.

Le premier tas, c'est celui qu'on garde (bah oui...) et le deuxième, celui dont on peut tirer quelque chose. Soit en donnant à des copines, soit en vendant.

Une méthode que j'avais trouvé je ne sais où et que je trouvais intéressante. Je l'ai donc testée et ça a été très révélateur... En plus de ça, une fois débarrassée de tout ce qui ne me servait à rien, je me sentais libérée (DÉLIVRÉÉÉÉÉEEEE !!!! Eh merde...). J'avais fait une bonne action en donnant à une asso, j'y voyais plus clair dans ma penderie et j'avais touché un peu d'argent pour m'offrir les pièces qui manquaient (parce que même en ayant plein de fringues, il manque toujours un basic indémodable).


Bien des raisons qui m'ont poussée à participer à un vide dressing géant en mars dernier à Lille : le vide dressing Violette Sauvage (et à me recréer un compte sur Le Bon Coin pour faire partir ces fichues casseroles en quadruple exemplaires). Un tri drastique qui m'a permis de me sentir beaucoup mieux.

Il faut bien l'avouer, se débarrasser des choses inutiles fait du bien. Bien plus qu'au moment où on les a achetées pour combler quelque chose ou parce que "ce meuble bas de gamme fera bien l'affaire le temps de trouver le vaisselier adapté".

Et puisque le malheur de mon dressing trop rempli fait le bonheur des autres penderies en mal de vêtements, je participe à nouveau au Vide Dressing Violette Sauvage les 17 et 18 septembre 2016, au Tri Postale de Lille !

L'occasion de vous revoir et de vous proposer des vêtements très peu portés à prix réduits.
Si vous souhaitez aussi économiser 18 séances chez le psychanalyste, vous pouvez aussi réserver un stand et vendre vos vêtements ;) Toutes les infos pratiques se trouvent sur la page Facebook de l'événement et voici le lien pour vous inscrire (vous avez 10€ de réduction sur un stand premium de deux jours avec le code MANONVS).

Belle journée et à bientôt,

Manon

3 commentaires

dimanche 21 août 2016

Jennyfer // Shopping Party


Le vendredi 26 août, le magasin Jennyfer du centre commercial V2 (à Villeneuve d'Ascq) organise sa Shopping Party !
L'occasion pour moi de vous montrer quelques pièces de la nouvelle collection qui sont franchement canons. Je ne vous cache pas que j'ai redécouvert la marque lorsqu'ils m'ont contactée pour le partenariat... Je les suivais sur les réseaux sociaux et je trouvais déjà que leur image s'était améliorée mais là, en recevant les vêtements, j'ai été agréablement surprise par la qualité et par les coupes, bien mieux qu'avant.

De ce fait, je me suis amusée à photographier ses articles de façon un peu "mutine" et en imitant le grain de l'argentique. Un clin d'œil à cette marque que j'achetais beaucoup quand j'étais jeune ado, époque où je portais des hauts courts (adieu ventre plat) et où je prenais des photos de tout avec mon appareil jetable !

Sweat patch AUSTIN - 17,99€

Si vous souhaitez redécouvrir l'enseigne Jennyfer dans une bonne ambiance : RDV au magasin de V2, de 18h à 21h ce vendredi 26 août :)


J'espère que ce shooting à la maison vous plaira ! J'ai d'autres pièces de la marque à vous montrer très bientôt :)

Belle journée !

Manon
2 commentaires

vendredi 12 août 2016

A horse with no name


Quand ils ont écrit la chanson "A horse with no name", le groupe America voulait qu'on ressente une chaleur intense et de la solitude, comme si on se trouvait dans le désert... Il paraît qu'elle a pourtant été créée un jour de pluie en Grand-Bretagne mais pour ma part, l'effet est plutôt là quand je l'écoute.

En revoyant ces photos prises il y a un mois, j'ai ressenti la même chose : un coup de soleil, une solitude extrême et un vide profond. Le moindre rayon de soleil est visible sur ces photos, il n'y a personne autour de moi, j'ai l'impression de me trouver dans un lieu abandonner, à ne rien faire d'autre que marcher et réfléchir.

En ce moment, mon été est un peu semblable à tout ça : mon corps est en pilotage automatique pendant que mon esprit divague. Même le week-end dernier à Londres, j'ai passé du temps à réfléchir. La faute au voyage en moto qui ne permet pas de discuter entre chauffeur et passager, et au fait qu'on se soit à l'origine rendu là-bas pour un mariage.

Dans tous les mariages, il y a un moment où on ne peut s'empêcher de se comparer aux mariés. Bien qu'on soit heureux pour eux et qu'on s'amuse, il y a cet instant qui arrive et qui te fait prendre conscience que tu n'es pas là d'être à leur place puisque tu es "single".


Lorsque ces photos ont été prises, ce n'était pas un jour de pluie en Angleterre certes, mais je n'étais pas seule, il ne faisait pas chaud, il y avait du monde et du bruit autour de nous et j'étais loin de me poser toutes ces questions sur le sens de la vie.

Pourtant, c'est tout l'inverse qui apparaît quand on les voit.
Allez savoir si les photos ont le sens qu'on veut leur donner ou si on pense à quelque chose de particulier quand on les regarde ?


Bon week-end et à très vite...

Manon
7 commentaires

mardi 9 août 2016

Out of time girl


Encore des photos qui semblent dater d'un autre temps (et pas d'un Notre Temps, j'ai encore de la marge pour ça) et pour cause, elles ont été prises début juillet par mon petit frère.
A cette période où il fait pourtant habituellement beau (ou au moins chaud), nous avions un temps épouvantable et des températures dignes d'un beau moins de novembre !
Ne sachant pas tellement comment me fagoter avec cette météo plus que capricieuse (exit les shorts/jupes/robes, port de la veste obligatoire) mais ayant tout de même gravement envie d'été, j'ai ressorti le pantalon blanc (pas facile le pantalon blanc d'ailleurs...).

Entre temps, la météo s'est améliorée et je n'ai pas voulu poster cet article immédiatement car totalement hors sujet. Je pensais le publier en septembre mais c'était sans compter sur notre charmante région au micro-climat tropico-dégueulasse.

Jean blanc Soft Grey (ancienne co)

Avant mon long week-end en Angleterre, il faisait à nouveau très très moche chez moi. Je ne pensais pas dire ça un jour mais vive l'Angleterre et sa météo ! Nous sommes partis 3 jours en moto avec mon frère et nous avons eu un soleil radieux (Eh oui, il arrive qu'il fasse beau chez eux... La pluie aussi s'est faite "Brexiter"). Du coup, nous avons bien profité et bien bougé partout où nous voulions aller ! Je vous prépare un article sur Londres, avec mes adresses préférées pour vous parler de tout ça en détails...

Belle journée et à très vite !

Manon
2 commentaires

mardi 2 août 2016

Ma mère, la mer



Revoir la mer, revoir sa mère : quand on est malade, il n'y a rien de plus efficace pour être un peu réparée. Bientôt 10 jours que je traîne une saloperie d'infection dont je n'arrive pas à me débarrasser ! Je dois avouer que ça commence à être handicapant, tant pour le boulot que pour le mariage qui m'attend à Londres ce week-end et auquel je me rends... en moto et en bateau.
Même si un mal de mère ne risque pas de m'arriver de sitôt, le mal de mer lui me guette tant j'ai l'estomac en vrac en ce moment.

Libre à moi d'éviter le Toblerone géant acheté au Duty Free, et au Capitaine d'être doux et habile (je parle de sa navigation, on est d'accord ?). Je vous laisse avec ces quelques photos datant d'il y a une dizaine de jours, quand j'étais encore un peu en forme.


Pour parler un peu mode, j'ai ressorti cette jupe portée à outrance cette hiver et que je cantonnais à cette saison. Finalement, sa taille haute est faite pour s'entendre avec ce top cropped déniché chez MANGO, sans risquer le nombril à l'air (on n'a plus d'abdo 12 ans, merde).
C'était la commande totalement risquée puisque j'ai profité des bas prix des fins de soldes pour commander ce top en 2 couleurs + une robe + une autre chose dont j'ai honte de ne pas me souvenir alors que ça date de moins de 2 semaines !

Jupe Benetton
Baskets Stan Smith Adidas

Belle semaine à tous, j'essaye de vous retrouver pour un autre article avant mon départ chez les anglais.

Manon
2 commentaires

mercredi 27 juillet 2016

Out of order


A l'heure où je vous écris, j'ai l'impression que ces photos sont d'un autre temps... et pour cause, je suis au fond de mon lit depuis plusieurs jours, n'arrivant pas à me sortir d'une infection bien handicapante.

J'ai froid, j'ai chaud, je n'ai aucune force à part celle de me faire à manger (c'est déjà miraculeux) ou d'allumer l'ordinateur pour m'écrouler devant un épisode de The Walking Dead. Lorsque j'ai dû aller chercher du pain mercredi matin vers midi (oui bon, je suis totalement décalée à force de faire 3 siestes par jour...), j'ai eu l'impression de courir un marathon.

Bref, je ne vous raconte pas la déprime lorsque je me vois sur ces photos, habillée, profitant du beau temps dans un cadre verdoyant et que d'un coup je vois ma tête plus blanche que le comprimé d'antibiotique dégueulasse que j'ingère à chaque repas ;)

Je ne m'étends pas plus que ça aujourd'hui. J'ai encore pas mal de photos à partager ici mais je pense que ça attendra la semaine prochaine.

Top MANGO

Belle journée à tous !

Manon
2 commentaires

dimanche 24 juillet 2016

La liste de lecture #3

Parce que dans les années 90, je ne portais que des jeans, des T-Shirts et des baskets (Adidas si possible), que j'allais à la foire pour monter dans des manèges à sensations et que j'étais fascinée par les ballons gonflés à l’hélium. A l'époque, je faisais mes tatouages chez Malabar...


Exit les Lou Bega et les Spice Girls que nous écouterons plus tard dans une playlist girly et dansante pour festoyer entre poules... Aujourd'hui, nous sommes certes dans les vénérées années 90 mais pas forcément avec des titres trop "Move your body". Je ne garantis pas que ce ne sera pas entêtant mais je garantis la nostalgie, le coup de vieux et la petite chanson dans la tête en fin de journée.
Vous me direz laquelle vous est restée et surtout, vous me partagerez vos meilleures chansons des années 90 !

Hip Hop, Trip Hop ou juste Pop.
Rap, Rock ou French Touch.
Il y en a au moins une pour vous rappeler un souvenir d'enfance si nous sommes de la même génération :)

A écouter de façon aussi aléatoire que la mode de l'époque !



Belle journée et... jump around !

Manon
1 commentaire

mercredi 20 juillet 2016

Avant, c'était impensable...


Avant 2015, c'était impensable pour moi de porter des tailles hautes, tant ma morphologie ne s'y prête pas. J'ai de grandes jambes fines certes, mais un buste court et la taille peu marquée. De ce fait, les tailles hautes ne me valorisent pas vraiment.
Et parfois, on retente le coup, on tombe sur une pièce plus flatteuse et c'est validé.

C'est ce qui s'est passé l'an dernier avec un jean noir Envii, acheté à Copenhague, puis il y a trois semaine avec ce jean ASOS.
Quand je vois le dos nu + le jean taille haute + les Adidas + le blouson en cuir, je me dis que je meurs de chaud à l'heure actuelle que grandir dans les années 90 est plutôt marquant.
A l'époque, c'était exactement le combo que je haïssais au plus haut point (seules les baskets passaient) ! Désormais, je les porte toutes en même temps et j'aime bien le résultat. Un peu comme si je revenais en arrière, avec l'âge que j'ai actuellement. Vous voyez ? 


Bon, je reconnais que je n'ai rien de particulièrement intéressant à vous raconter aujourd'hui... La chaleur me fait perdre des neurones, je ne suis pas une fille d'été et j'ai troqué le jean - baskets - cuir contre une "robe T-Shirt" - sandales - rien du tout.

Je reviendrais avec une tenue estivale dès lundi et quelques nouveautés. J'essaie de vous préparer une playlist (année 90 ? Quitte à rester dans le thème...) et autres chouettes articles pour la semaine prochaine !
En attendant, je retourne fouiller ma penderie à la recherche des vêtements les plus légers que je possède.


Bises à tous !

Manon
2 commentaires
© (made in)Faro : Blog mode Lille, blog beauté, blog voyage et lifestyle • Theme by Maira G.