Dimanche soir, je suis allée me "culturer" un peu en allant voir un film français. Un très bon film français.
Je pense qu'avec le titre et la première phrase, vous avez pigé que j'étais allée voir Polisse de Maiwenn, et que dedans y a Joey Starr, homme dont je suis complètement passé à côté à l'époque de NTM, et qui m'insuportait au plus haut point lorsque je le voyais sur un plateau télé...



Bref, je suis donc allée voir Polisse avec Joey Starr, Marina Fois, Karin Viard et toute la troupe d'acteurs français en tous genres, qu'on n'aurait pas l'habitude de voir habillés en flics.
Oui parce qu'en fait, le film nous montre les diverses facettes de l'univers très étrange de la BPM, la brigade de protection des mineurs.
Là ça y est, vous imaginez "viol sur mineur", "pédophilie", "inceste" et tout le bordel non? Et bien c'est ça, vous avez vu juste, le film nous montre une succession de scènes plus dures les unes des autres, et plus vrais aussi. Parce qu'ici, rien n'est inventé; Maiwenn s'est inspiré de la réalité pure et dure du quotidien de la BPM et c'est pas jojo...
C'est même une triste de vérité.


Au début du film, j'ai eu envie de devenir flic (en plus je suis en pleine galère d'orientation et en totale remise en question en ce moment, mais c'est pas le sujet...).
J'ai eu cette envie parce qu'on voit des collègues flics très humains et accessibles, très intelligents et même marrants (mention spéciale à Joey, ça y est c'est mon pote, je l'appelle Joey ^^).
On voit quelques arrestations de mineurs des cités qui parlent n'importe comment et qui te sortent des répliques à te pisser dessus rien que ça, et les flics qui traitent ça avec une facilité déconcertante.

Après, ça se corse...

Déjà parce qu'on voit apparaitre les problèmes personnels de chacun des personnages, comme pour montrer que malgré les cas ignobles qu'ils voient au travail, ils restent sensibles à une vie de couple de base avec ses joies et ses soucis.
Mais aussi parce que les scènes ne sont pas forcément agréables à regarder. En même temps, je savais que j'allais pas regarder Les Bisounours ou Sisi l'Impératrice.
On traite aussi bien des cas de pédophilie (et dans tous les milieux sociaux s'il vous plait, on oublit pas le 7ème arrondissement), que d'accouchement thérapeutique par une mineure violée, en passant par la séparation d'un petit garçon et de sa mère parce que la ville n'est pas fichue de leur trouver un foyer d'accueil à tous les deux.



Et c'est là que j'aime Joey Starr. Bon il m'avait déjà fait rire avant avec ses réfléxions de lascar, mais là il m'a fait pleurer. Mais pleurer genre "merde le film est terminé, la lumière s'allume et tout le monde voit que mon mascara n'est plus sur mes cils mais sur mes joues".
C'est à partir de ce moment du film (et encore plus à la dernière scène concernant Marina Fois) que tu te dis qu'en fait, les flics de la BPM s'ils ont des problèmes, c'est pas uniquement à cause de leur vie de couple qui va pas fort, mais à cause de toutes les horreurs qu'ils voient chaque jour. A cause des horreurs qu'ils doivent banaliser pour ne pas exploser et qu'ils doivent à la fois traiter au cas par cas avec humanité. Pas évident tout ça pour un humain...
Alors j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai re-ri, j'ai rerepleuré, ... et ça j'aime bien pendant un film !

Bon je ne suis pas critique de ciné et je ne lis jamais Télérama.
Si c'était le cas je dirai "oui, j'ai a-do-ré la présence de la réalisatrice dans son propre film, où elle tient la place d'une photographe faisant un reportage sur la BPM sans jamais dire un mot, un peu comme si elle jouait son propre rôle d'investigatrice lors de la préparation de son film, et blabla bla....".

Mais là si je vous dis ça, c'est juste parce que ce film m'a marqué profondément, que j'y pense depuis dimanche soir, et que sans vouloir vous influencer je vous conseille vivement d'y aller !
Ba ouais, une réalisatrice qui m'a fait kiffer Joey Starr, c'est pas banal.
Avant, j'avais envie de la baffer, et pendant le film, j'ai eu envie de lui faire un calin genre "pleure un bon coup mon gros, ça va aller"...
Peut-être que c'est grâce au fait qu'il n'avait pas mis ses dents en or? Qui sait...

Alors bravo Maiwenn, bravo les acteurs et Fuck off au cinéma UGC de m'avoir fait payer 9,90€ ma place !
Heureusement que ça en vallait la peine ;)

Bonne journée et à demain pour du look !