J'en parlais cette semaine sur ma page Facebook, je suis gravement atteinte de fièvre acheteuse en ce moment ;)
Enfin, j'ai passé plusieurs commandes en peu de temps mais heureusement, tous les articles (à un près) figuraient sur ma liste (la fameuse liste).

Parmi ces multiples commandes, cette commande ASOS : un pull gris en mohair et un tutu noir mi-long. Aussitôt achetés, aussitôt adoptés !
Déjà, pour la qualité des deux pièces et surtout, pour les nombreux looks comfy que je vais pouvoir faire avec !

Aujourd'hui, un look comfy avec une pièce phare des tenues de danses : le tutu, évidemment !
D'où mon titre pourri, oui.
Du coup, je suis obligée de vous faire une confidence avec un titre pareil ;)


Ce lieu où nous avons fait les photos, est la gare maritime de Boulogne sur mer, ma ville d'origine.
Je reviens régulièrement à Boulogne mais en ce qui concerne la gare maritime, je n'y avais pas mis les pieds depuis de nombreuses années !
C'est dans cet endroit que mes parents travaillaient quand ils se sont rencontrés. Leur premier vrai boulot, celui où ils ont gravi les échelons, celui où ils ont connu les années glorieuses de Boulogne sur mer, celui duquel ils se sont gentiment fait remercier parce que la concurrence avec Calais était trop difficile. 
Quand la Sealink (entreprise où ils travaillaient et qui faisait la liaison Boulogne-Folkestone en bateau) a fermé en 1993, j'avais 4 ans et il me semble y avoir mis les pieds avec mon père un peu avant la fermeture. Je crois qu'il y avait eu des grèves (j'ai souvenir des bureaux en piteux état) et que la fin était proche pour l'entreprise.

Avec sa prime de licenciement, mon père a fondé son entreprise et s'en est plutôt bien sorti, ma mère est passée par plusieurs autres boulots avant d'en trouver un dans lequel elle se plaise, quant à Boulogne sur mer, elle a beaucoup perdu avec la fermeture de la Sealink...
Une ville désertée par les anglais, c'est une ville qui ferme de plus en plus de commerces, dont les restaurants fonctionnent au ralenti et dont les jeunes s'en vont faute de travail.


C'est dommage, quand je reviens à Boulogne sur mer, je me dis parfois que je serais bien revenue vivre ici s'il y avait du travail...
En attendant, je rentre de temps en temps, je mange ma frite sur le port et quand je n'ai plus faim, je donne le reste aux mouettes :)

Sac Brenda Alexander Wang
Baskets Adidas Superstar II
Perfecto Zara





Je vous embrasse et je vous souhaite un bon weekend !

Manon