Ce que j'aimais le plus dans mon ancien appartement : ses grandes fenêtres...

Ça y est, c'est la fin.
La fin d'un autre cycle et cette fois, pas des moindres. J'ai quitté mon appartement, celui où j'ai passé 5 ans et demi de ma vie, où j'ai appris à me connaître, où j'ai tutoyé l'indépendance et appris à cuisiner. L'appartement où j'ai vécu en couple, puis seule et qui m'a vue dans les meilleurs et les pires états.
Je me rappellerai toujours quand je l'ai vu pour la première fois. Nous avions rendez-vous un mercredi d'août à 16h avec le propriétaire et nous étions en avance, à attendre dans la rue. Une rue et un quartier pas forcément sexy au premier abord, ce qui m'avait fait oublier l'annonce et les jolies photos de cet appartement trouvé sur Le Bon Coin peu de temps avant.
En plus, nous avions plusieurs visites dans la même journée, il y avait de quoi tout mélanger.
Lorsque nous sommes entrés, j'ai eu le coup de foudre ! Je me suis rappelée l'annonce en pensant qu'on n'aurait jamais cet appartement mais sait-on jamais, qui ne tente rien n'a rien.
Il était tellement beau, tellement grand, tellement charmant ! Même avec ses petits défauts, ceux qu'on ne remarque qu'avec le temps mais qui n'enlèvent rien à sa beauté.
Cet appartement, il était un peu à l'image de mon ex finalement. Beau, grand, charmant, avec ses petits défauts, vous voyez ? ;) 

Bref, un jour je m'y suis retrouvée seule et il a pris une autre allure. Il était toujours beau, on me complimentait toujours dessus, il en impressionnait certains parfois.
Sauf que moi, je ne m'y sentais plus aussi bien parce qu'à la base, c'était notre appartement.
Avec ma situation de célibataire en freelance, pas évident de me lancer dans de nouvelles recherches. Je ne pouvais pas quitter cet appartement.
Il a fallu que je me l'approprie et même si ça a mis du temps, j'ai commencé à l'aimer à nouveau. Tout simplement en arrêtant d'y travailler et d'y être tout le temps. Comme dans un couple, on commençait à se détester en étant tout le temps l'un sur l'autre mais avec mon job de salariée, j'y ai pris goût à nouveau, vraiment.
Au point que ça me semblait impensable de devoir le quitter un jour. Mais ce jour est arrivé l'an dernier quand non propriétaire m'a annoncé vouloir le vendre... vide. Ne pouvant pas l'acheter, je devais partir avant le 1er septembre 2016.
Grosse panique, même si j'avais des mois pour quitter les lieux.

Et d'un coup, en janvier de cette année, j'ai commencé à chercher un autre appart.
Je me suis dit qu'en évitant de tout faire au dernier moment, ça me laisserait le temps de trouver quelque chose de chouette et surtout, de me sentir un peu plus décisionnaire de tout ça. De moins subir la chose.
Rapidement, j'ai commencé à désespérer car ma situation me rappelait que je visais trop haut. Je savais que je pouvais payer un loyer mais les agences n'étaient pas trop de cet avis car mon salaire de salariée ne représentait jamais 3 fois le montant du loyer. Ce que je gagnais en plus en freelance, elles s'en fichaient comme de leur premier studio vendu.
Mais finalement, j'ai rapidement trouvé.
J'ai rapidement trouvé l'appartement qui m'a fait l'effet de mon premier logement : le coup de coeur, le "wahou je le veux !".
Évidemment, j'ai vite remis les pieds sur terre quand je me suis rappelée le montant du loyer et celui de mon salaire... Sauf que la propriétaire a décidé de me faire confiance, comme beaucoup de femmes cette année d'ailleurs.

Un bout du nouvel appartement, son beau plancher ancien et son mur de briques ♥

De mon côté, je n'avais fait qu'une visite, presque à l'arrache tellement je le trouvais beau et je m'y sentais bien. Pour moi c'était tout ce qui comptait ! Dans ces cas-là, je suis mon instinct, il est de bons conseils.
Finalement, ça se sera déroulé exactement comme avec mon ancien propriétaire, sans passer par une agence. Ça aura été plus facile que prévu,peut-être trop facile même ? En bonne Capricorne ascendant Capricorne, j'ai commencé à me poser des tas de questions inutiles du style "je ne le mérite pas, peut-être que je n'ai pas fait attention aux vices cachés, peut-être que je n'ai pas assez comparé..."
Et puis au final, j'ai décidé de m'en foutre et de profiter de ce nouvel appartement.
Ce nouvel appartement aussi beau, aussi grand, aussi charmant, qui aura sûrement ses petits défauts que j'aimerais tant.
Un peu comme... Comme personne cette fois, ce ne sera que lui et moi.
A moins que ?

Toujours est-il que j'ai remarqué une chose en déménageant : j'ai tout fait toute seule.
Pas le déménagement, non non (et fort heureusement ! Merci encore aux copains) mais je parle des démarches. Même si je savais déjà chercher un appartement sur Le Bon Coin avant, appeler EDF pour un changement administratif, faire migrer une box Internet, faire suivre mon courrier et tout ce qui s'en suit... cette fois, je l'ai fait seule. C'est con à dire mais j'ai la sensation qu'en peu de temps, tellement de choses ont bougé : un nouveau travail, un CDI, un nouvel appartement, ça tient en peu de lignes mais ça change la vie et la façon dont on la voit. Ça fait même un peu mûrir je crois...
Mais je m'égare !


Je vous en montrerai un peu plus au fur et à mesure... Pour l'instant, j'ai un mur à repeindre, encore quelques petites choses à ranger et des vacances à prendre du travail à terminer ;)

En parlant de vacances, j'ai rédigé quelques conseils de voyage sur la Sicile, pour le blog de GoEuro ! Si vous voulez vous évader un peu ou que vous avez envie de partir en Sicile un de ces quatre, ça peut servir.

Belle journée et à demain pour un petit concours...

Manon