C'était le jour de la fête des mères, avec ma maman et la sienne ♥

Samedi soir, j'ai constaté que j'avais terminé un de ces cycles qu'on a dans une vie.
Un cycle, une ère, une période, un truc dont tu sors pour entrer dans quelque chose d'autre.

Vous savez certainement que je suis à nouveau célibataire depuis un an après une histoire magnifique de quelques années. Après cette rupture et quelques mois à en baver, à essayer de devenir irréprochable, disciplinée, assidue et à être triste (souvent) puis heureuse (de plus en plus), à profiter de ma famille, à découvrir ou redécouvrir mes amis, à rencontrer plein de nouvelles personnes, à vous parler de ma boîte à ex, je peux le dire : je suis en train d'entrer dans un nouveau cycle.

Je l'ai compris samedi soir en discutant sur Facebook avec deux personnes (deux personnes avec qui je ne parlais pas de ça d'ailleurs mais qui m'ont aidée à comprendre) :

  • D'un côté, il y avait A., presque un pote d'enfance que j'ai revu un peu plus ces derniers temps mais qui est reparti quelques mois à plusieurs centaines de kilomètres, avec qui je suis on ne peut plus naturelle et à l'aise, qui me balance un lien vers une chanson sur Youtube. Une chanson qui en entraîne une autre, qui m'en fait elle-même découvrir plein d'autres que j'enregistre au fur et à mesure dans mes playlists.

  • De l'autre côté, il y a P., mon beau danois. Afin de passer un peu la soirée ensemble malgré les nombreux kilomètres qui nous séparent, on se partage nos découvertes musicales et nos moments de soirées aussi.

Des deux côtés, je (re)découvre des sons, je ne me cantonne plus à ce que je connais et j'y prends un plaisir incroyable. Je redécouvre le bonheur que procure la musique, les messages qu'elle fait passer.
Sûrement le petit pétard que je m'accorde à nouveau de temps en temps (même s'il reste très rare) et qui accompagne bien ma soirée pas si "lonely" que ça finalement.

Oui parce que ce soir, ça avait beau être un samedi soir, je n'avais pas envie de sortir.
C'est sûrement la première fois depuis bien longtemps que je reste seule chez moi un samedi soir et que j'apprécie ça. Énormément.



En fait, tout ça me rappelle mes années en BTS, quand j'ai rencontré et revu des personnes formidables qui me rendaient (et me rendent encore) heureuse. Quand je faisais des tas de choses par moi-même, que je découvrais des musiques, des villes, des livres, des films et le bonheur à nouveau.
J'avais été heureuse avant mon BTS Communication mais plus pendant quelques temps, la faute à une relation un peu trop difficile à vivre. Puis je suis passé à autre chose grâce à ces gens parfaits.
Vous savez, ces gens qui vous font le même effet qu'un bon vieux Town Called Malice : de la bonne humeur et la pêche (même si tu t'es couchée tard la veille et que t'as enchaîné avec 10h de travail) et surtout, le réconfort qu'apporte un vieux tube efficace (je ne parle pas d'un vibromasseur, arrêtez un peu).

Aujourd'hui, après avoir vécu des mois douloureux suite à cette séparation l'an dernier, je suis à nouveau heureuse. Heureuse avec les gens, au travail, dans ma famille ou parmi mes amis, et heureuse avec moi. J'ai appris à m'estimer. Pas trop pour ne pas être une connasse non plus, mais un peu pour savoir ce que je vaux et ce que je veux.
Je suis partie en vacances avec une copine même si ça m'a coûté un découvert jamais atteint par le passé, je sors avec mes collègues qui sont extraordinaires, je me remets doucement à cuisiner même si c'est juste pour moi, je dors bien, je travaille et j'aime ça.
Les gens me semblent beaux autour de moi, je trouve de la beauté partout, je n'ai plus peur de rien.
Plus peur de me coucher seule, plus peur de déranger les gens quand je les appelle, plus peur de rencontrer des gens bien au contraire, plus peur d'assumer ce que j'ai fait "de mal".

Je ne sais pas comment ce cycle va se terminer et honnêtement, je ne suis pas forcément pressée qu'il se termine mais là, je suis tellement bien que je voulais vous le dire.

Si ça vous dit, j'ai envie de partager un peu ça avec vous et pour ça, je pense qu'une petite chanson serait appropriée vu ce que je viens de vous raconter :)

Maintenant, difficile de savoir quelle chanson pourrait soit résumer tout ce que je viens d'écrire, soit me faire penser à vous mes lecteurs. J'ai autant envie d'un titre indémodable et incontournable que d'un tube estival et dansant, typiquement girly et que l'on n'aimera plus l'an prochain alors qu'à cet instant, on en raffole.

Allez, je vous laisse le choix :



Passez un bon weekend, avec les gens que vous aimez ou tout seul. Du moment que vous êtes bien, c'est tout ce qui importe.

xoxo
Manon