Ça peut paraître étrange mais lorsque des photos sont réussies, j'aime les publier rapidement pour avoir votre avis, pour échanger avec vous. Quand je suis moins satisfaite d'un shooting, je fais traîner les choses, je n'ai pas envie de me lancer dans les retouches longues et fastidieuses (surtout quand j'ai trop d'acné à faire disparaître sur Photoshop -> je plaisante).
En revanche, il arrive qu'un shooting qui semble peu abouti sur l'écran de mon appareil le soit bien plus sur le PC. Là, je commence à tout retravailler, à trouver l'ordre dans lequel je vais vous présenter tout ça, je me demande quel titre donner à l'article et de quoi je vais bien pouvoir vous parler...

C'est le cas pour cette série, réalisée dans une zone frontière près de l'Hoverport de Boulogne sur mer.
J'aime énormément aller là-bas (je vous l'ai dit presque 28 fois je crois - je n'ai pas compté mais ne commencez pas à me contredire hein...), même si c'est risqué car totalement illégal...
Cette fois, j'avais ma mère pour assistante donc j'ai évité de lui faire escalader des rochers et nous sommes restées le long du grillage, près des éoliennes... Là où c'est "toléré" de faire des photos (contrairement au jour où je me suis prise pour Tom Cruise par exemple...).


Le ciel était lourd, ça allait craquer d'un moment à l'autre et j'avais d'autres photos à faire par la suite. On risquait de se faire dégager par un vigile qui faisait sa ronde et qui ralentissait systématiquement devant nous pour vérifier ce qu'on faisait. Il y avait un vent à décorner les cocus bœufs et j'avais perdu le semblant de brushing que je m'étais fait mais finalement, j'aime beaucoup cette série de photos.

Comme quoi, il suffit parfois d'un lieu désert où il est interdit d'aller, d'un coup de vent qui place tes cheveux comme il faut, d'un tas de gravas et d'une lumière étrange pour créer de beaux clichés...

Baskets Adidas Stan Smith

Je vous laisse, je dois rejoindre mon beau-père devant Highlander et commencer à préparer ma valise pour un long week-end ;)
Belle journée et à très vite.

Manon