Aujourd'hui, c'est "jeudredi" comme on dit à Boulogne ! 
Martine a passé une dure semaine au boulot et même si ce n'est pas encore le week-end, elle a bien envie de sortir se mettre une petite cuite en centre ville...
Ça tombe bien, son mec est partant !

"Tu veux aller manger Chez Jules ? 
- Ma foi oui ! Mais on irait pas boire un verre à La Chapelle avant ?
- Mais carrément ! Par contre chérie, tu te dépêches pour te préparer ? 
(parce que naturellement, Martine se change en rentrant du boulot... Elle se remaquille aussi et ça, ça prend un temps fou) (même que souvent, ça se termine en prise de bec comme ci-après : "non mais je ne suis JAMAIS en retard ! C'est pas parce qu'on rejoint nos copains 5 minutes après l'heure fixée qu'on va se faire engueuler ! On n'est pas attendu chez Nadine de Rotschild non plus...)

Martine a mis son habit de lumière (= sa robe de pute) (oh ça va hein, c'est pour rire), elle est prête pour l'apéro du jeudredi, l'un des plus dangereux de la semaine.
Évidemment, à l'apéro, on croise la moitié de nos amis et comme tout le monde paye sa tournée, on annule le resto et on est déjà bourré à 21h30.
"On prend une planche ?
- Allez on prend une planche !
- Caro, mets-nous une planche steuplait !
- C'est trop tard les gars, il est déjà 22h30 et j'en ai plein le cul d'couper des tranches de fromages pour vos gueules d'alcoolo ! (En vrai, Caroline est une femme douce et délicate, elle ne parle pas comme une poissonnière)(mais des fois, un peu quand même) 
- Bon bah tu peux nous remettre une tournée de shooters alors !
- Ahhhhhh chéri c'est CÉLINE DION !!! (go sur le dancefloor)


Après avoir enchaîné les cocktails et les danses endiablées avec Martin Gournay ou avec son mec (Martine choisit toujours les plus beaux garçons du Pas-de-Calais), Martine a envie d'un kebab mais comme elle a fait la fermeture de La Chapelle, elle va plutôt aller à l'Eden, même si c'est nul (mais comme tout le monde y va...)(de toute façon, fichue pour fichue).

Jeudi 26 mars 2020

Naturellement, il n'en est rien...
Martine n'est pas allée travailler cette semaine. Elle est confinée à s'baraque à cause du Coronavirus, en jogging-chaussettes, et elle mange du gâteau au chocolat.
Elle s'accordera sûrement un verre de vin rouge ce soir parce que bon, faut pas déconner non plus. Et en plus, la question de reprendre la voiture ou de la laisser Place Dalton ne se posera pas donc pourquoi s'faire chier ? Ni celle du retrait de permis d'ailleurs... Ahum.

En tout cas, Martine aura une pensée émue pour ses amis et ses "copains de bistrot" qui remplissent quand même bien sa vie habituellement (non pas que Martine soit une piche, mais c'est une bonne vivante)... Le temps d'une danse, le temps d'une conversation sans queue ni tête parce qu'on a 4g dans chaque bras, le temps d'un restaurant ou d'une clope en terrasse pour se raconter ce qu'on a "fait de beau cette semaine".

Donc voilà, Martine ne sortira pas ce soir et elle s'est endormie devant Mary Poppins cet après-midi.
Elle aura juste eu envie de rêver un peu, d'enfiler sa robe à paillettes le temps de quelques photos en pensant sérieusement que maintenant, elle n'hésitera plus à la porter la prochaine fois qu'elle sortira avec son homme et/ou ses ami.es.
Parce que même si ça fait pute, personne n'en aura rien à secouer de la robe de Martine, quand le temps sera venu de retourner dans les bars pour l'apéro du jeudredi.
En attendant, la réalité est toute autre, comme vous pouvez le constater :


Prenez soin de vous ♥
Pour relire les articles précédents, ça se passe ici.

Manon (et pas Martine) (mais vous n'êtes pas cons à ce point, vous aviez compris)