"Aujourd'hui, Jeannine a eu envie d'exotisme... Elle a écouté de la musique créole mais comme ça va bien 10 minutes, elle a préparé des Makrouts (qui sont, je pense, un peu ratés...)"

Hier soir, je me suis complètement endormie dans le canapé après avoir regardé "Marche à l'ombre" et le début d'un autre film dont je ne me rappelle même pas le titre, tellement j'étais hors service. J'ai rejoint mon lit à 1h30 du matin, en pilotage automatique. Les rêves que j'ai fait cette nuit étaient bizarres, il y avait des collègues et des amis dedans, ça m'a fait drôle en me réveillant de savoir que je n'allait pas les revoir avant un moment.

Mercredi 25 mars 2020

On s'est levé à 10h ce matin, c'est vraiment de pire en pire ! 
Et le mieux dans l'histoire, c'est que j'ai eu envie de faire la sieste tout l'après-midi... 

Après avoir mis un temps fou à filer me doucher (pourtant, le fait que je n'ai pas pris de douche hier aurait dû suffire), j'écoute pas mal de musique pour me motiver un peu car j'ai du mal à émerger...  Je choisis les musiques de ma pote Marion, une playlist pour voyager tout en restant chez soi. Des sons créoles qui apportent un peu d'exotisme à ma vie pendant que je fais tourner une lessive (j'espère secrètement qu'un jour, on pourra refaire tourner les serviettes...).
Je zappe rapidement sur de la folk et ça m'accompagne pour me maquiller et m'habiller.
La chronologie vous fera comprendre discrètement que j'ai trié le linge les fesses à l'air. Ça vous fait une belle jambe.

Une fois prête, vers 13h donc (ne me jugez pas s'il vous plaît...), Nico me rejoint en haut, on termine notre liste de courses et je pars chercher de quoi nous ravitailler jusqu'à lundi soir. "Non mais tu penses qu'on peut faire un pulled pork avec un rôti ? Oui mais faudra acheter un gros morceau de lard pour mettre avec..." Je ne vous en raconte pas plus, c'était pas très intéressant.

Encore une fois, j'ai une chance incroyable car il n'y a personne, ni sur la route ni au supermarché.
Je trouve ça rassurant de voir que les gens respectent le confinement ici, même si l'ambiance post-apocalyptique est pesante. 
Je pousse le vice d'aller à la Biocoop ET chez Carrefour, je me sens un peu coupable de ne pas avoir su me limiter à un endroit mais je me rassure en me disant qu'il n'y avait vraiment personne et que les chances pour que je contamine quelqu'un sont aussi élevées que... Bah j'en sais rien en fait, il est quand même sournois ce virus. J'ai mis des gants et je me suis roulée dans de la solution hydro-alcoolique, ça devrait aller...  Ou pas. Je me sens un peu mal pour tout vous avouer.

En déambulant dans les rayons de Carrefour, j'embarque le dernier paquet XXL de M&M's.
Je me sens encore plus coupable.
Mais davantage pour mon cul et mes dents que pour la population boulonnaise qui faisait ses courses ce jour-là.

Je rentre quasiment en même temps que Nico qui était parti chercher son fils, on mange, on est complètement décalés aujourd'hui. On termine notre repas en regardant un dessin animé : "minuscules" (je crois ?), une histoire entre des fourmis noires et des fourmis rouges qui se font la guerre. Au milieu de tout ça, il y a une coccinelle un peu paumée, ça doit pas être facile pour elle...
Oui bon, on s'attache à ce qu'on peut...
Cette histoire de fourmis me rappelle que j'ai réussi à les faire fuir de mon placard. Pas totalement mais il n'y en a qu'une ou deux qui se baladent parfois. Elles ne franchissent pas les barrages que j'ai faits en bâtons de cannelle donc visiblement, ça les repousse. 
Je suis sûre que cette info aussi, ça vous fait une belle jambe...

En triant mes sous-vêtements et mes collants la semaine dernière, j'ai retrouvé ce foulard Dior dont je n'ai pas la moindre idée de la provenance. Tant pis, il est à moi pour au moins 4 semaines de plus.

Je crois que ce foulard est à ma grand-mère... Comme il me va bien, j'hésite à lui dire... ;)

Dans un élan de "Desperate Housewife Attitude", et surtout parce que j'avais un paquet de dattes entamé, je me lance dans la préparation de Makrouts. Vous savez, cette pâtisserie orientale à base de semoule, cannelle, fleur d'oranger et pâte de dattes ?
J'en avais fait il y a près de 10 ans et je les avais complètement ratés. Comme j'ai bien horreur de rester sur un échec, je profite d'avoir du temps et le matériel pour en refaire.
Malheureusement, j'en arrive au même résultat : ils s'effritent... 
Nico me dit "je sais pourquoi tu n'y arrives pas !" (gnagnagnagnagnaaaa) "Parce que t'es pas algérienne"...
Ça ne fera pas avancer le schmilblick mais on peut dire que sur ce coup, il a raison. 
Moi qui rêvais d'exotisme, je me contenterai d'un thé à la menthe. 
Si je le loupe, je me rabattrais sur le vin.
Pffff... je pense qu'une fois que l'article sera terminé, j'appellerais ma copine Doro pour rigoler un peu et après, j'irai mettre une raclée au Dobble aux garçons (eux ont préparé des moelleux au chocolat, ça sent bon dans toute la maison, je les déteste) (je plaisante ♥).


Je ne sais pas encore ce que je vais faire ce soir car j'ai peur de louper ce que j'avais prévu du coup. C'est dingue comme un makrout peut foutre en l'air la confiance en soi (je déconne).
Bonne soirée à tous, j'espère que j'aurais des choses plus intéressantes à vous raconter demain ♥
Si vous voulez relire les anciens épisodes de mon journal de bord, retrouvez ici tous les articles sur le confinement.

Manon