Hier soir, je n'avais pas envie de m'emmerder à cuisiner après cette journée de travail éreintante (LOL). Du coup, je me suis contentée de faire cuire des patates pour servir une raclette à tout le monde. Ah la raclette, ce plat si facile et si efficace qui ne demande quasi aucune préparation mais qui met tout le monde d'accord ! Ouais... Bah maintenant ça sent les pieds dans toute la baraque !
Tant qu'on n'a que ça comme problème hein...

Samedi 21 mars 2020

Je suis encore allée travailler aujourd'hui, dans un mood un peu plus positif qu'hier car il y avait du soleil. Ce qui ne rend pas le virus moins agressif, j'en conviens, mais ça te fait envisager la mort d'une façon plus optimiste (Ah ah qu'est-ce qu'on rigole !)
"Aujourd'hui, je sors de chez moi, ça m'expose à une mort éventuelle, surtout si je recroise la même personne qu'hier, complètement alcoolisée et pas au courant de la distance de sécurité recommandée en ce moment entre chaque être humain. Mais qu'importe ! J'ai l'occasion de sortir mes lunettes de soleil Stella McCartney et de conduire avec la musique à fond parce qu'il fait beau !"
Mouais... Ça change juste le chemin qu'on emprunte pour se rendre au même endroit finalement...

Depuis ce matin, je me suis lavée les mains environ sept fois. Et je précise qu'il n'est que 10h44.
Ça y est, j'ai eu un client à la boutique. Il me dit "je viens d'Audresselles". J'ai eu envie de lui répondre "Mais pourquoi vous faites ça ? Nos produits sont disponibles au Carrefour Contact d'Ambleteuse..." (peut-être le mot "contact" qui lui fait peur ?)
Mais finalement cette personne, c'est la raison pour laquelle je suis venue travailler ce matin donc je ne vais pas l'envoyer valser. Quoi que je continue à croire qu'ouvrir cette boutique est totalement ridicule. Déjà parce qu'on me paye 6h pour réaliser un chiffre d'affaires n'excédant pas les 65€, mais aussi parce qu'on augmente les risques de contamination en faisant sortir les gens de chez eux (les gens = moi, mon stagiaire et mon collègue).

Pour passer le temps, j'appelle Doro. Ça occupe et ça fait du bien au moral.
Je m'étonne de recevoir des nouvelles de la part de personnes que je ne pensais plus faire partie de ma vie. L'ex copine de mon frère, le cousin de mon beau-père, une copine de copine que je n'ai pas vu depuis des années, ... Tant mieux, c'est toujours positif de voir qu'on compte pour quelqu'un, quel qu'il soit.

Mon patron vient de partir, il est 11h.
Je suis totalement seule en pleine campagne et j'ai l'impression d'être une tenancière de station service ou de motel miteux au fin fond des États-Unis. On verrait presque les boules de paille rouler comme dans les western.
Saviez-vous que ces fameuses boules de pailles (qui ne sont pas de la paille d'ailleurs) s'appelaient des "Virevoltants" ou "Thumbelweed" en anglais (c'est beau hein ?). Il s'agit de la partie supérieure d'une plante, le Salsola Tragus, qui se détache quand elle sèche. C'est une variété propre au désert américains et aux steppes de Russie (c'est russe à la base, mais ça a été amené vers 1870 dans le Dakota du Sud, vous ne le saviez pas ?). C'est le parfait symbole de la désolation, du désert et du silence. Oui bon, je me suis renseignée sur la chose, je n'avais que ça à faire à cet instant. Je peux même vous dire que c'est un véritable fléau pour les agriculteurs car ça absorbe l'eau des récoltes. Saloperie de Salsola...

Midi : J'ai faim.

J'ai faim et c'est officiel, je n'ai aucune satisfaction à être en dehors de chez moi là tout de suite. J'oscille entre le désespoir tant je m'ennuie, et la peur d'attraper quelque chose, de le refiler à toute ma famille et de tuer des gens sans le vouloir. Oui, c'est un peu sombre, je vais chercher si je n'ai pas une blague belge à vous raconter, ça remontera le moral des troupes.

Si l'ennui avait un visage, ce serait celui-là. Ou l'autre...

En parlant de se remonter le moral, j'ai envie de m'habiller ce soir, comme si je devais sortir, même si en fait pas du tout. Vous voyez ce que je veux dire ? La tenue qu'on enfile pour passer la soirée à danser, à boire et à sortir des blagues de merde à ses copains. Celle dans laquelle tu es toi-même, mais en version upgradée, un peu plus glam. Tu as fait un effort sur le maquillage, tu as de belles chaussures mais qui ne font pas mal aux pieds (bah oui, tu dois pouvoir danser avec...), tu as sorti la robe un peu courte qui va te remonter au milieu du dos vers 3h du matin, un peu comme les anglaises qui sortent en boîte et qui n'ont jamais froid, vous voyez ? Eh bien c'est décidé, je mettrais prochainement ma robe à paillettes (depuis le temps que je dois vous la montrer celle-là ! C'est une merveille et une véritable pilule de joie : à peine enfilée, tu te prends pour Tina Turner).

12h30 : Nico m'envoie une photo avec des œufs explosés par terre. "Mauvaise idée de les ranger dans la porte du frigo". Je m'excuse sur le champ, il me dit "c'est pas grave, ça m'a occupé 5 minutes".
Tout est bon à prendre décidément... Si seulement on pouvait tous rester aussi philosophes après, ce serait bon pour l'harmonie dans les couples.

14h : Je suis revenue au boulot, j'attends. J'espère que quelqu'un va arriver et en même temps, je ne veux voir personne. Comme en bonne ménagère qui s'ennuie, je vais faire un petit tour sur Pinterest, ça m'occupera une petite heure et au moins, j'y trouverais des idées de déco, de DIY et d'aménagement. Et ça m'évitera d'avoir envie d'acheter toutes les tenues homewear qu'on trouve sur le site d'American Vintage.

16h30 : Je découvre la superbe marque Dodo Baror, inspirée de la mode des années 60-70 et je rêve de m'offrir cette robe et ce maillot de bain (la version 2 pièces est renversante également). Sûrement parce que je regarde trop Mad Men en ce moment mais ce style vestimentaire, c'est vraiment ce que j'aime le plus ! Mais bon, à plus ou moins 300€ chaque article, je vais garder mon PEL pour acheter des pâtes et du PQ à ma famille hein... De toute façon, tout le monde vit en pyjama et plus personne ne va à la plage donc bon...

17h : J'ai finiiiiii ! Youpi !
Je n'ai rien acheté sur Internet, je n'ai pas encore bu d'alcool et je n'ai eu aucun client cet après-midi.
J'ai à la fois augmenté mon épargne et réduit mes chances de mourir ! Ah ah ah !!! Ahhhhh...
Déridez-vous, tout devrait très bien se passer si vous restez à la maison. En plus, il faisait froid aujourd'hui. Vous n'aviez aucune raison de sortir, vraiment ♥

Je pense que je vais rentrer pour faire une lessive, enfin cuisiner ce Bo Bun qui me fait terriblement envie (ou un Pad Thaï, j'ai le choix, quel luxe !) et enfiler mon plus beau pyjama. La robe à paillettes attendra.
Love sur vous les copains...

Manon