Avec le mal de ventre que je me tape, j'ai vite troqué cette jupe taille haute contre un short de pyjama bien élastique...

Quand on se lève à 10h45, il ne faut pas s'attendre à faire beaucoup d'activités dans la journée. Pour ma part, me lever trop tard m'a toujours scié les jambes et démotivée puissance mille.
Sûrement parce que je suis plus productive le matin mais aussi parce que j'ai l'impression d'avoir loupé une partie de la journée.

Jeudi 2 avril 2020

J'ai mal dormi cette nuit, je n'arrêtais pas de tourner dans tous les sens, sans réussir à me rendormir, sauf évidemment vers 8h ce matin, d'où l'heure tardive de levé...
Dès que je suis descendue, j'ai rangé le bazar qu'on avait laissé la veille (dont mon verre de vin rouge...) et je me suis rendue compte que j'avais mal au coude et au genou droits.
Immédiatement, j'ai compris pourquoi : hier soir, j'ai eu le hoquet après 3 verres de vin (on n'a dit "pas de jugement"). Nico me dit toujours qu'il faut "faire le poirier" pour faire passer le hoquet. Habituellement je lui réponds "ouais ouais, c'est bien mais je vais retenir ma respiration un moment puis expirer lentement, jusqu'à ce que ça disparaisse".
Cette fois, et puisque les gens un peu éméchés ne sont jamais très intelligents, j'ai eu envie de tester sa méthode...
Malgré son assistance pour me lever les jambes (pas de jugement, ça fait longtemps que je n'avais pas fait le poirier...), je me suis littéralement explosée la gueule par terre.
Sur le moment, j'ai juste explosé de rire mais ce matin (ce midi ?) je suis un peu moins fière. Entre ça et les cours de fessiers avec Sandrine, je ne vais peut-être pas survivre à ce confinement finalement...

Après manger, j'ai commencé à être un peu angoissée...
Nico est infirmier libéral, il reprend le boulot demain pour remplacer son associé. 
Il va évidemment croiser des gens contaminés et j'ai peur pour lui, forcément.
D'autant que ce matin, j'ai lu la publication Instagram d’Éléonore Bridge qui raconte que son mec et elle ont été malades, qu'elle a eu peur que son mec y passe vu son état de santé qui déclinait de jour en jour... Bref, nous sommes les premiers à faire hyper attention depuis le début, à ne sortir que quand c'est nécessaire, à "engueuler" les quelques potes réfractaires qui ne prenaient pas ça au sérieux les premiers jours, ... et là, je me retrouve à avoir peur pour mon mec fragile des poumons, asthmatique et en contact avec des malades avérés ou pas. 

Mais loin de moi l'idée d'être anxiogène, je sais qu'il doit faire son métier et aider les autres, quitte à se mettre en danger. Parce que le réel problème, c'est qu'il n'a pas suffisamment d'équipements pour se protéger et c'est ça, vraiment, qui me donne envie de gueuler contre le gouvernement qui préfère sous-entendre que les gens qui ne travaillent pas en ce moment sont des fainéants, plutôt que d'équiper correctement ceux qui sont obligés de travailler et qui sont quotidiennement exposés à ce virus.

Du coup, aujourd'hui, je n'ai envie de rien faire, à part acheter des conneries sur Internet.
Je ne le ferais pas car ça participe à mettre en danger des personnes contraintes de bosser et honnêtement, je n'ai pas envie qu'un livreur risque sa vie pour une commande H&M ou ASOS qui pouvait attendre.
Alors pour me sortir de la tête cette peur et ces envies shopping, je vais changer mes draps, mettre une lessive en route, finir le tri de mon dressing et regarder un film à la con.

Peut-être que c'est ENFIN le moment de regarder "Il était une fois en Amérique", un film culte que je n'ai jamais pu voir en entier car il faut 4h devant soi (faut avoir le temps ET être prêt psychologiquement à enchaîner 4h de film aussi...).

Finalement, je rejoins Nico et les enfants dans le salon pour regarder Harry Potter (grâce au temps libre qu'ils ont, les enfants ont décidé de se refaire toute la saga Harry Potter)(même si je suis sûre, devant les répliques et les scènes qu'ils connaissent par cœur, qu'ils n'ont jamais eu besoin du confinement pour s'en charger auparavant ah ah).

Je commence à avoir très mal au bide (mes règles ont toujours eu tendance à annoncer leur arrivée avec autant de moyens que ceux qu'on déploierait pour la Reine d'Angleterre)(et avec de l'avance aussi, au cas où on ne serait pas au courant). Pour une fois, je n'ai pas hâte qu'elles arrivent car comme vous le savez déjà, j'ai repris le sport avec Sandrine. J'ai un peu d’appréhension quant à la cohabitation entre "le mal de ventre" et "la série d'abdo-fessiers". On verra...

Après un bon thé salvateur et la fin d'Harry Potter, je remonte pour finaliser mon article. Il faut dire qu'il est déjà 18h (le temps passe à une vitesse quand on se lève à 11h...).
J'allume une bougie que je n'avais pas sentie depuis longtemps et immédiatement, elle me rappelle de bons moments. C'est la bougie "Banana Pancakes" de la marque The Nomad Society. Je l'avais achetée dans le Sud-Ouest, lors de nos premières vacances avec Nico et ses enfants en 2017.
À l'heure actuelle, je peux dire que ce sont les meilleures bougies avec Diptyque ! Elles sentent tellement bons... On dirait qu'il y a un Banana Bread tout chaud posé à côté de moi pendant que je vous écris, c'est merveilleux (mais je préfère vous prévenir si jamais c'est une de vos préoccupations, l'odeur des pancakes à la bananes ne vous aide pas si vous surveillez votre ligne...).

Je vous mets le lien vers la bougie juste ici : Bougie Banana Pancakes The Nomad Society
Elles sont complètement naturelles, sans phtalate, vegan, l'odeur est dingue et les bougies ne sont pas chères (la mienne coûte 40€ mais pour une contenance de 500mL)

En triant mes applications sur mon téléphone tout à l'heure, j'ai remarqué que j'avais celle d'OYSHO, cette filiale d'H&M que j'aime beaucoup pour les sous-vêtements, maillots de bain, tenues de plages ou homewear, ... Depuis que je m'intéresse à nouveau au sport (depuis le confinement en gros), je me rends compte qu'il me manque une tenue et un tapis de sport donc je vais voir ce qu'ils ont dans cette catégorie par curiosité. Déjà, tout est canon mais en plus, je découvre qu'ils proposent en live tous les jours, des cours de sport d'1h. Je trouve ça génial de voir comment certaines marques arrivent à tirer profit intelligemment de la situation. En tout cas, ça me donne envie de tenter (et puis, ça me changera de Sandrine, même si on l'aime bien au village).

Je pense que je ne vais pas boire de vin rouge ce soir, le poirier d'hier m'a servi de leçon #JeSuisPiche et il m'a aussi amenée à la conclusion que je n'avais besoin que de 3 verres de Côte du Rhône pour révéler tout mon potentiel sportif, catégorie "gym au sol".
Passez une bonne soirée et prenez soin de vous (surtout si vous envisager de retenter le poirier) ♥

Manon