Pour rendre le confinement plus glamour, je vous conseille de faire comme Kevin : mettre des paillettes dans votre vie. Vous verrez, ça fait du bien !
Et comme promis il y a quelques semaines, voici une tenue plus "casual" avec le kimono Émilie Renard que je vous avais montré dans cet article

Samedi 4 avril 2020

Je vous salue Marie pleine de graisse (bah oui, elle est sûrement confinée elle aussi...), j'ai encore insulté Sandrine ce matin.
Je n'ai pas pu m'en empêcher, elle m'a fait faire du renforcement musculaire et pour être honnête, ça faisait très longtemps que je n'avais pas fait travailler les muscles de mes bras. Vraiment très longtemps... J'ai mal, mon Dieu comme j'ai mal !
Comme j'avais mal au ventre, je ne me voyais pas faire d'abdo mais je m'étais quand même prévu du sport aujourd'hui et demain donc j'ai choisi autre chose. En plus, comme j'étais dans ma chambre (Lilas regardait la Casa de Papel en bas, je ne voulais pas qu'on me dévoile la suite, et en plus elle utilisait la TV donc le souci était réglé), je ne pouvais pas faire de cardio trop violent car ça aurait dérangé tout le monde dans la maison.
Finalement, le cours était d'une violence sans précédent (à part peut-être dans le film "Il faut sauver le soldat Ryan"?) et je ne suis plus capable de soulever ou tenir quoi que ce soit sans trembler.

Il faut dire aussi que Nico a retrouvé une Wii et que je l'ai bien marave par KO à la boxe, ce qui n'a rien arrangé à l'état de mes bras. 
Désolée chéri, les cours de Sandrine commencent à payer visiblement...
En revanche, je suis devenue nulle à Mario Kart car j'ai joué toute ma vie avec les flèches directionnelles, et là ce n'est pas réglé comme ça. Bon, on ne peut pas exceller partout, c'est la vie qui veut ça. 

Hier soir, j'ai regardé le premier épisode de la Casa de Papel, partie 4. 
C'est vraiment une série qui se regarde toute seule, alors qu'on sait pertinemment qu'elle n'est pas terrible. C'est mal joué, peu crédible et pourtant, on a envie de connaître l'issue. 
Après, j'aime beaucoup le personnage de Berlin, juste parce qu'il est aussi méchant que beau gosse. Le fait qu'il meurt le rend encore plus désirable.
Je raconte n'importe quoi.
Bref, je n'ai regardé qu'un épisode car je n'ai pas du tout eu le temps aujourd'hui.

Après le petit déjeuner, j'ai malencontreusement fait cours à Adam, alors qu'on est samedi... Je n'ai tellement plus la notion du temps ! Bon après, ce sont des exercices pour compter et écrire, c'est pas comme s'il préparait son entrée à Sciences Po avec des devoirs compliqués et fatigants mais bon, je me suis sentie coupable quelques minutes.
Je suis montée ensuite pour le préparer et il est redescendu avec ses sœurs le temps que je fasse mes deux cours de sport avec Sandrine. Nico est rentré un peu avant la fin du deuxième cours, ça devait sentir le vestiaire de rugbymen dans notre chambre. 
Il n'a rien dit mais il n'est pas venu m'embrasser non plus il faut dire...

Dès que le repas s'est terminé ce midi, j'ai tout de suite fait une partie de Wii avec Nico... jusqu'à 16h. Pourquoi ça passe aussi vite avec les jeux vidéos ?
En parlant de jeux vidéos, je ne vous ai jamais parlé d'un truc me concernant et auquel j'ai repensé pendant le confinement : j'ai été complètement accro aux Sims (la honte rien qu'en l'écrivant sérieux...). Vers mes 11 ou 12 ans, mon père et sa femme nous ont acheté le jeu et mes frères et moi, on y jouait tout le temps. Heureusement qu'ils nous freinaient sinon, on pouvait jouer non stop jour et nuit. On va dire que j'ai ralenti avec les premières sorties vers 15 ans.
Quand j'ai eu mon BAC à 18 ans, mon père et sa femme m'ont offert un ordinateur juste pour moi.
La première chose que j'ai faite a été de réinstaller les Sims, d'acheter ou de télécharger toutes les extensions (j'avais même le "H&M fashion kit" pour les habiller tendance), j'ai continué à jouer des heures et des heures, jusqu'à ce que je me rende compte que c'était beaucoup trop et que maintenant, au lieu de m'occuper de mon Sims parfait dans sa maison parfaite avec son mari parfait, il allait falloir que je trouve quoi faire de ma vie pour pouvoir un jour m'offrir cette belle maison, et surtout que je quitte le mec horrible qui m'accompagnait à l'époque.
Une fois que je me suis prise en main, j'ai désinstallé ce jeu et je n'ai plus jamais voulu y jouer car je sais à quel point il est addictif pour moi.
Comme je vous le disais plus haut, j'y ai pensé pendant le confinement, en cherchant des petites occupations mais je me suis très vite ressaisie. 
Je sais très bien que je n'aurais plus rien fait de mes journées, je ne me serais plus lavée et je n'aurais plus jamais revu Sandrine.


Tout ça pour dire que si j'étais riche, je jouerais aux Sims c'est important d'identifier ses "vices" ou ce qu'on utilise pour masquer ses problèmes, afin de pouvoir avancer. Perso, je meurs d'envie d'essayer la dernière version mais je sais que ça va m'apporter plus de mal qu'autre chose.
Alors ok, à la place je nettoie, je range, je cuisine, je trie, je m'amuse à faire des photos et à écrire un article par jour, je joue à la Wii et sérieusement, il ne faut JAMAIS qu'on me laisse rejouer à ce jeu !

Et donc, pour en revenir au tout début de cet article : je disais que je vous proposais une tenue moins habillée que la dernière fois avec ce kimono. Je me rends compte que je ne vous ai pas montré l'intégral de ma tenue mais qu'importe, j'ai un jean noir et un T-Shirt noir (ça marche aussi avec un T-Shirt blanc hein...) et pour les chaussures, vous pouvez mettre un peu ce que vous voulez (moi j'ai passé la journée en tongs mais une paire de boots, de Converses (je n'en ai pas), des Vans (je n'en ai pas non plus) ou des sandales à talons auraient été très bien).

Bon, j'arrête mes conneries et je descends aider Nico à préparer le repas (et l'apéro).
Lui ne boit même pas... 
Qu'est-ce qu'il est chiant !

Je rigole hein. Je précise parce qu'il est susceptible.

Il manque quand même un ordinateur avec les Sims sur ce bureau, non ? 
NON MALHEUREUSE !!!

Je vous souhaite une belle soirée et je vous retrouve demain ♥

Manon